top of page

Déconstruisons les préjugés !


L'éthique des mots autour du handicap

« Les mots justes entraînent des regards justes et des attitudes justes » (Marcel Nuss)


❌ L’expression « Il/elle est handicapé(e) » réduit la personne à son handicap. Elle la résume à un objet d'attention, dépendant et irresponsable.

✔️ « Avoir un handicap » désigne une particularité physiologique qui singularise simplement l’individu. C’est bien plus valorisant que d’être handicapé. Et dans les esprits, cela ouvre l'horizon sur tous les possibles. Lorsqu’on a un handicap, la marge de progression est liée à la volonté de se dépasser, de s’accomplir.


❌ Une « prise en charge » suppose que les personnes avec un handicap sont des poids, des anomalies. Les autres sont censés compatir, les plaindre, les assister.

✔️ Non, elles ont tout naturellement besoin que l’on tienne compte de leurs choix de vie, de leurs droits et qu’on les respecte !


❌L’aide ou l’assistanat ont une connotation infantilisante, surprotectrice. Ils supposent que la personne concernée soit une consommatrice de services sur catalogue. Sans discussion possible, elle subit plus qu'elle n'agit.

✔️ Un « accompagnement » vise à suppléer les déficiences, dans un esprit d’égalité, d'altérité, de complémentarité. Si un désaccord existe, c’est l’accompagné qui a le dernier mot, car c’est SA vie.



Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page